La Daurade

Exemple ci-dessous pour la dorade grise

Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
  Meilleur choix : Cette espèce est à conseiller
  Second choix : Cette espèce est à consommer avec modération. Sa consommation exagérée impacte le développement durable.
Valeurs nutritionnelles pour 100 g
Protéines 16 g
Glucides 0 g
Lipides 1 g
Calories 76 kcal

La daurade, ou dorade, selon l’espèce, fait partie de la famille des sparidés. Elle est pêchée dans l’Atlantique et dans la Méditerranée, en fonction de la variété.

On distingue trois espèces de daurade :

- Daurade royale : aussi appelée "vrai daurade". Cette espèce est la seule à pouvoir prétendre à l’orthographe "daurade", les autres s’écrivant forcément "dorade". Pêchée en Méditerranée et dans le Golfe de Gascogne. Elle mesure entre 30 et 50 cm et peut peser jusqu’à 3 kilos. Ses écailles sont argentées et elle possède un croissant doré entre les yeux. Sa chair est très blanche, très fine et moelleuse. C’est l’espèce la plus succulente.

- Dorade rose : aussi appelée "pageot rose". Cette espèce possède des reflets dorés, des nageoires roses et une tâche noire près des ouïes. De +/- 40 cm, elle peut peser jusqu’à 3 kilos. On la pêche surtout dans l’Atlantique.

- Dorade grise : aussi appelée "griset". Ses écailles sont de couleur grisâtre et ne possèdent pas de reflet. Entre 20 et 45 cm et peut peser jusqu’à +/-2 kilos. On la pêche autant dans l’Atlantique que dans la Méditerranée.